Critique

Le dernier sacrement

Le pauvre malade, alité, se nommait monsieur Prud’homme, personnage joué par Denis Bouchard, auteur, acteur et metteur en scène d’une pièce intitulée : Le Dernier Sacrement. Malgré cette situation triste à pleurer, nous avons beaucoup ri. Parce que le patient lui-même ne cessait de rire et de nous faire rire de son état de moribond dans l’attente du grand départ.

Descente au cœur du mâle

Tout être humain, homme ou femme, a le droit de s’exprimer sur le mouvement #MeToo. Au Téléjournal de fin de soirée du 16 septembre dernier, on a relaté le fait que depuis le début de la présente année en France, plus de cent femmes ont été assassinées par leur conjoint. Comme si ces derniers avaient droit de vie ou de mort sur leur épouse. «Elle le quitte, il la tue.»