Dernières nouvelles

Le Père Noël débarque à Palmarolle

C’est dans une cacophonie étourdissante que les ti-mousses impatients ont scandé «Père Noël». Et dès qu’ils l’eurent aperçu ils se sont précipités vers l’homme en rouge qui entrait dans la salle pour l’entourer de leurs petits bras. Après que le bon vieux barbu se fut assis dans sa berceuse, tous se sont accroupis par terre à ses pieds, attendant la distribution de sa cargaison de cadeaux. Fallait voir les étincelles qui scintillaient dans leurs petits yeux.

Dans cette étable...

C’était dans le temps des Fêtes quand voisin artiste s’est présenté à la fin du train du matin à l’étable où les six chèvres venaient d’être généreusement ravitaillées en foin dans les mangeoires et en eau fraîche dans les chaudières. Il souhaitait se laisser imprégner par l’atmosphère des lieux et retrouver, disait-il, la sérénité de son enfance. Cet artiste avait lui-même grandi chez son grand-père, là où il avait dû passer des heures à l’étable, à observer les animaux paisibles, loin des bruits de la ville.

Encore une fois...

Notre aventure pour le développement du projet de la future Maison de Soins Palliatifs en Abitibi-Ouest continue d'évoluer grâce à des gens comme eux.

La 2e édition du défi Vélo Pompier en A-O, réalisée les 7-8 juillet dernier, a été une belle réussite et un moment agréable pour des cyclistes du coin. Le responsable de l’évènement nous a remis un chèque de 5845.02$ lors d'un 5 à 7 au Rouge Café le 25 octobre.

La recette magique!

Le mois d’octobre qui vient de s’écouler aurait pu porter le titre du mois du lait et du cannabis. Pas possible d’ouvrir la télé, la radio, de consulter les journaux, on ne nous parlait que de cannabis ou de lait. Une catastrophe nous attendait, la météo UPA nous annonçait une inondation de lait américain, les médias nous montraient les  contenants de lait que nous consommons depuis des lustres en nous disant que ces compagnies nous refilaient du lait des USA « sous la couverte ».

La première «Maison des ainés» à Palmarolle?

Trois scénarios ont été présentés à la population : un nouveau CHSLD, une rénovation du bâtiment existant et une collaboration avec un partenaire pour construire une Maison des ainés.

Les deux premières options présentent deux inconvénients majeurs, soit le coût se situant autour de 10 millions et le délai de livraison qui peut aller jusqu’à 10 ans à cause des technicalités bureaucratiques.

Palmarolle et ses nouveaux colons

Il y a à peine dix ans il ne se récoltait pas là 50 bottes de foin. On en fauche maintenant des milliers de tonnes. L’an dernier, en plus de 10000 minots de grains, de la production de beurre, des œufs, des volailles, du porc, des viandes, on y récolta divers légumes et des patates pour les besoins de la population.

Et Palmarolle est aussi un fameux pays de chasse.