Chronique

Vive le petit producteur!

Pour qu'il en soit ainsi, il faut, non seulement y croire fermement, mais encore s'accrocher à notre rêve de voir un jour les règles qui régissent le domaine agricole québécois s'assouplir pour enfin accueillir ces autres façons de produire. Ce sont deux mondes différents que ceux de l'agriculture industrielle et de l'agriculture artisanale du terroir. Les propriétés organoleptiques issues d'un produit artisanal ne peuvent se retrouver dans un produit industriel. Inutile d'espérer; elles se sont perdues en chemin...

L’Abitibi, pépinière de hockeyeurs pendant des décennies

Les plus illustres sont sans conteste Dave Keon qui a joué presque toute sa carrière avec les Maple Leafs de Toronto avec qui il remporta 4 coupes Stanley,  Serge Savard qui en a remporté 6 avec le Canadien de Montréal, sans oublier l’immense carrière de Rogatien Vachon..

Qu’ont en commun Dave Keon, Elmer « Moose » Vasko et Tim Horton (eh oui, le fondateur du « Tim ») ? Ils ont tous trois habité Duparquet en Abitibi-Ouest.

De l'appropriation culturelle

Ce délicat sujet de l'appropriation culturelle attise la controverse. Sujet épineux s'il en est! De fait, admettons que, depuis toujours, les humains se sont approprié des éléments des autres cultures, pour des raisons évidentes. Mais la question n'est pas si simple. L'angle d'où nous la considérons, les référents des différentes cultures et la perception que nous en avons seront déterminants.

S’cusez, je vais encore péter votre bulle

Je terminais de visionner un reportage sur la famine au Yémen quand, en changeant de chaine, je suis tombé sur cette pub. Du coup, je l’ai trouvée… indécente, outrageante même. De voir ces trois pitous bien dodus s’élancer et plonger la tête dans leur plat de bouffe en battant allègrement de la queue m’a ramené l’image de cet enfant yéménite décharné dont il semble ne rester vivants que les grands yeux vides.

Propositions en musique de l'esprit de Noël…

Certains voient comme incontournables les grands classiques comme l'Oratorio de J-S Bach et/ou Le Messie de Handel, avec The London Philharmonic Orchestra & Choir. Les deux s'écoutent bien assis devant la fenêtre pendant que la neige s'accumule à l'extérieur et que le soir tombe… assez vite, puisque nous sommes au solstice d'hiver, plongés dans l'instant d'éternité que nous cherchons tous à atteindre, n'est-ce pas…

Le terroir

Une terre en friche qui n'a reçu aucun intrant depuis des décennies pourrait constituer un terroir intéressant pour qui voudrait amorcer un virage vers une agriculture écologique. Le terroir est toujours unique et c'est la biodiversité de son sol qui le caractérisera. Le choix d'une ou de plusieurs cultures, d'un ou de plusieurs élevages en déterminera la richesse et rétablira l'équilibre souhaitable.

Les hobos

Ces derniers les avaient accueillis, comme disait Frontenac, « par la bouche de leurs canons ». S’en était suivi mort d’homme et de nombreux blessés. Dans le même temps, on pouvait aussi apprendre que notre romancière abitibienne, Jocelyne Saucier, auteure d’un roman à succès Il pleuvait des oiseaux, éditait un cinquième roman historique ayant comme décor, le Nord-Est de l’Ontario (un peu de chez nous) dont le titre est « À train perdu ».