Chronique pêche

Êtes-vous prêt pour la pêche blanche ?

Premièrement, faites en sorte de ne rien oublier. Personnellement, je dresse toujours une liste de mon matériel. En fait je m’imagine à ma première sortie de pêche en prenant soins de penser à chaque étape dans l’installation de ma journée. Donc, il ne faut pas oublier les cannes, les leurres, les brimballes, les menés, l’abri portatif, la cuillère à glace, la perceuse, le sonar, une paire de pince, etc.

Un harnais à doré Félix Goulet

Avec la collaboration de la compagnie NXS, nous avons commercialisé les Harnais Félix Goulet. Il s’agit d’un harnais à vers utilisé pour la pêche au doré derrière un marcheur de fond. Je vous ai déjà parlé de la pêche au marcheur de fond dans d’autres chroniques. Aujourd’hui je veux vous expliquer comment j’ai conçu ce harnais et comment il devient aussi efficace.

LES DERNIERS MILLES

Je vais à la pêche blanche depuis mon tout jeune âge et les deux premières semaines du mois d’avril étaient une période où la pêche se pratiquait encore sécuritairement et ce avec d’excellents résultats. Aujourd’hui, rien n’est moins certain. Les changements climatiques y sont peut-être pour quelque chose.

Les abris de pêche blanche

D’abord, parlons dimensions. Je crois sincèrement que l’abri choisi devrais avoir une grandeur de 8 pieds par 8 pieds au minimum. Ces abris sont vendus afin de contenir 3 ou 4 pêcheurs. Mais n’oubliez pas que vous voulez entrer votre matériel à l’intérieur, donc plus petit que cela risque de ne pas vous laisser assez d’espace. Vous ne serez pas capable de pêcher à plus de deux ou trois adeptes avec leur matériel. Il en existe des plus grands; mais là, il faut être équipé pour les transporter.