Grenier aux souvenirs

Pince à linge

Après le cycle de brassage, on devait passer le linge dans le tordeur  pour enlever l’excès d’eau. Pour ce faire, il fallait prendre chaque pièce de linge à la main et l’approcher des deux rouleaux du tordeur. C’était une opération un peu dangereuse pour les doigts.

Ma mère se servait d’une baguette en bois; mais d’autres s’achetaient cette pince à linge, plus facile d’utilisation.

Anges à bougies

En 1839 la compagnie suédoise Liljeholmens Tekniska Fabrik  inventa un procédé  de fabrication de chandelles en cire qui avait l’avantage d’être plus propre et d’avoir un éclairage beaucoup plus puissant.

Au début 1900, la demande pour les chandelles diminua de beaucoup avec l’arrivée de l’électricité. La compagnie débuta alors la fabrication de chandeliers décoratifs.

Vibro-masseur

La compagnie John Oster Manufacturing de Racine, Michigan, est fondée en 1924. Elle fabrique toutes sortes d’instruments notamment des rasoirs électriques et des malaxeurs. Or, dans les années ’50, elle fabriqua ce vibro-masseur pour le cuir chevelu, vendu exclusivement aux barbiers qui devenaient des distributeurs.

Le catalogue Dupuis et Frères

J’aime beaucoup feuilleter ces vieux catalogues; c’est comme un livre d’histoire. On  peut  y voir toute l’évolution d’un peuple, notamment par l’habillement, les outils, les loisirs, sans oublier les jouets.

L’histoire des frères Dupuis débute avec Nazaire Dupuis qui ouvre un petit magasin de variétés le 28 avril 1868 à Montréal. Il réussit à persuader ses frères de s’associer avec lui et Dupuis et Frères naît en 1870. 

Le Grenier aux souvenirs

Dans les années ‘50, mes parents possédaient un  genre de petit dépanneur dans le rang 4 et 5 ouest. Donc régulièrement, les  livreurs de liqueurs douces venaient chez nous et ce sont eux qui nous ont remis  ces objets publicitaires.

Souvenez vous que dans les années ’50 et ’60, les décorations ne s’installaient qu’une semaine avant Noël et que ce temps des Fêtes s’étirait jusqu’aux Rois, soit le 6 Janvier.

Une presse à vêtement

Fabriquée en 1937 par la compagnie Dominion Appliance de Fergus, Ontario, cette presse Beatty appartenait à la Fabrique de Palmarolle et je suis sûr que le curé Halde s’en est déjà servi.

Le fonctionnement est assez simple : un moteur électrique fait tourner  le  rouleau blanc et un bras fait descendre la plaque chauffante. Les trois tiges servent de  support à linge.  

Le Grenier aux Souvenirs

Comme je vous le disais, l’ampoule extincteur dégageait un gaz mortel. Mais ce modèle est différent. Ce sont encore des produits chimiques liquides, mais non toxiques.

Donc ceci est un extincteur à gicleur (sprinkler) sur le même principe que les gicleurs modernes, mais sans être raccordé à la ligne d’eau. Il était fabriqué par la compagnie Stop-Fire Brooklyn et date des années ‘50.