Dernières nouvelles

La Quincaillerie Palmarolle a ressurgi de ses cendres

Pour la co-propriétaire Cindy Caron, ce fut avec émotion qu’elle s’est confiée au Journal, avouant qu’elle dut d’abord faire le deuil du patrimoine familial bâti par son père et sa mère à partir de 1987 et repris par elle et son conjoint en 2014.

Puis la priorité fut de remettre le tout en marche. « Nous avions la chance de posséder l’édifice de l’ancien Bar la Marina, où il y avait déjà des bureaux, ce qui a facilité notre réinstallation », souligne madame Caron.

Boites à « surprises »

Dans certain cas le contenant devenait le cadeau : rappelez-vous le jeu de quilles que je vous ai déjà présenté. L’apogée de ces surprises « cadeau » fut les années ‘60.

Ce mois-ci je vous présente ceux que je possède, également ceux qui  étaient dans les contenants. Il y en a eu tellement qu’il était impossible de tous les acheter.

Description :          

Pigiste recherché(e)

Le candidat ou la candidate aura, une fois par mois, à rédiger de courts textes rendant compte de l’actualité locale. Les textes seront acheminés au rédacteur en chef du Journal Le Pont.

Le poste sera rémunéré au prorata des textes qui seront envoyés mensuellement au Journal.

Pour postuler : administration@journallepont.ca ou à Jean-Pierre Robichaud au 819-339-4255

Cent mille manières d'être vivant...

D'abord les petites fraises des champs puis, avant qu'elles ne disparaissent, les amélanches sont déjà là que suivent de près les framboises, les bleuets, les gadelles, le cassis, les groseilles, les pommettes et les prunes. Tous des incontournables pour lesquels on abandonne les jardins au profit du palais des délices... ou ne serait-ce pas plutôt les délices du palais? Rien ne surpasse en qualité ce divin prêt à manger et c'est pourquoi on balaie tout le reste du revers de la main pour faire de la cueillette en nature notre priorité.